Malaisie

Kuala Langsar, une mosquée digne des contes des milles et une nuits

Depuis Ipoh, nous prenons un bus pour nous rendre à Kuala Kangsar. Cette petite ville peu touristique abrite de nombreux palais de sultan et surtout une des plus belles mosquée de Malaisie. N’étant jamais rentrée dans une mosquée c’est une nouvelle expérience que je voulais absolument tester !

40 minutes de bus ont suffi à notre chauffeur pour rejoindre Kuala Kangsar. La ville est petite nous décidons de tout faire à pied. A peine arrivés, je découvre une belle fresque que je me hâte de prendre en photo. 2 voitures passent et les passagers me saluent et me sourient. Ça commence bien ! Nous prenons des tickets pour notre retour à Ipoh à 17h. Nous avons ainsi toute la journée pour visiter.

Le parc le long du fleuve
Le parc le long du fleuve

Nous nous dirigeons vers la Sultan Azlan Shah Gallery. Ce palais abrite une exposition en l’honneur du 34ème sultan de Perak décédé en 2014. Perak est un des 13 états de Malaisie. Sur les 13, 9 sont des sultanats.

La route vers la galerie longe le fleuve et un parc arboré nous fait un peu d’ombre. Arrivés devant le palais, c’est la déception. Le lieu est fermé pour rénovation et pour une durée indéterminée (au moins un an). Le gardien voyant notre mine déçue nous propose d’entrée quand même pour faire des photos depuis la cour et pouvoir observer le jardin. Ces malaisiens sont d’une gentillesse incroyable ! Nos photos prises nous le remercions et nous dirigeons vers la mosquée Ubudiah.

Il est midi pile. La visite n’est normalement pas autorisée entre midi et 15h mais un homme à l’entrée nous invite à quitter nos chaussures et me propose une longue veste avec une capuche pour me couvrir les cheveux. Moi qui avait tout prévu et qui avait répétée pour mettre correctement un voile me voilà affublé d’une toge immonde. Bref pour la « sexy » attitude on repassera. 😉

Nous entrons dans une grande salle ronde très bien décorée avec un grand lustre au centre. Nous continuons ensuite autour du bâtiment en découvrant des colonnes par dizaines.

Après avoir rendu mon vêtement couvrant, nous poursuivons par le cimetière juste à côté où sont enterrés les sultans et les membre de leur famille. Le lieu est paisible et c’est encore une première pour moi puisque je n’avais jamais vu de cimetière musulman. Nous découvrons des tombes en marbre blancs ornées de tissus dorées. C’est magnifique!

Après nous être éloignés un peu, c’est le drone qui nous offre les plus belles photos de ce lieu sacré si envoûtant.

La mosquée Ubudiah vue du ciel
La mosquée Ubudiah vue du ciel

Nous marchons ensuite dans ce qui nous paraissait être la direction pour le musée royal de Perak mais nous faisons un gros détour en contournant le palais actuel du Sultan, un bijou tenu loin des curieux par des grilles. Mais ça c’est sans compter sur notre drone ! Nous découvrons la taille et la magnificence du palais vu du ciel. Un bijou je vous dis !

Deuxième déception de la journée. Le musée royal de Perak est fermé lui aussi pour rénovation. Quelle ne fut pas notre surprise quand nous arrivons devant une structure qui semble avoir brûlée tellement elle a été « déconstruite ». Nous passons notre chemin rapidement.

Il est 13h et notre estomac crie famine. Une bicoque vers le premier palais semble proposer des plats alléchants. À notre arrivée, un homme nous demande si on veut manger des nouilles. Nous acquiesçons, au moins on ne prend pas de risque. Nous commandons aussi un jus d’orange qui s’avérera être un sirop d’orange avec des glaçons. Tant pis c’est rafraîchissant!

La femme de notre interlocuteur n’a pas bien compris et ne nous sert qu’un plat pour deux. Nous décidons de lui commander un plat différent pour goûter. Elle ne parle pas anglais, c’est bien la seule dans ce pays! Les autres clients essaient de nous aider en baraguinant quelques mots en anglais. Tout le monde éclate de rire et nous rions avec eux! Son mari revient et nous sert notre nouvelle commande : un hamburger. Je me hâte de tester ensuite 3 petits gâteaux apparemment fait maison puisqu’ils sont dans une boite en plastique. Je demande ce qu’il y a dedans mais on me donne simplement les noms en malais. Tant pis, on va goûter ! Mes desserts s’avèrent excellents et le monsieur nous demande s’il peut nous prendre en photo. Bien sûr, mais on en veut une aussi !

Encore un sourire d'un malaisien
Encore un sourire d’un malaisien

Il nous offre un dernier dessert : le cendol. Un peu embêtés nous lui avouons avoir déjà goûté sur l’île de Langkawi et ne pas avoir forcément apprécié… Il nous assure que ce n’est pas le même et de toute façon il nous l’offre ! Je lui demande combien nous lui devons et il me répond 5,50 RM (l’équivalent d’un euro et quelques centimes) ! Je sors mes 5 RM et cherche ma petite monnaie. Il me dit que ça suffira et nous souhaite une bonne journée. Ce monsieur a égayé notre journée. Encore une fois, nous sommes frappés par l’accueil et l’hospitalité des malaisiens.

Nous arrivons à la gare avec bien trop d’avance puisque nous n’avons pu faire qu’une visite sur les 3. Nous demandons gentiment si le billet de 17h peut être échangé pour celui de 14h30. Pas de problème ! La dame raye 17h et note 14h30 à la place ! Tout est simple ici c’est génial !

Nous rentrons à Ipoh en bus avant de partir pour les Cameron Highlands, des plantations de thé dans la région montagneuse du pays.

Written by -

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.
elementum Sed Lorem vulputate, eget efficitur. dolor. risus. nunc elit.