Laos

Le plateau des Bolovens, les plus belles rencontres de notre voyage

Le plateau des Bolovens, les  plus belles rencontres de notre voyage

Arrivés à Paksé à 14h, nous partons à la recherche d’une auberge. Kaesme guesthouse ressortait dans pas mal de blog. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes dirigés vers celle-ci. Nous tombons sur deux jeunes filles qui ne parlent pas anglais. Elles nous montrent une chambre à 7€ la nuit : ventilateur, salle de bain privative. Nous la prenons sans hésiter.

Deuxième objectif du jour : louer un scooter pour partir faire la boucle des Bolovens, bien connue pour ses cascades. Nous avions entendu parler du Belge et de sa femme Miss Noy. Il est situé à deux pas de notre guesthouse, nous partons donc lui réserver un scooter. Son petit plus à lui ? Réunir toutes les personnes intéressées à 18h pour leur expliquer que faire ou voir sur le parcours. Les scooters sont quasiment neufs et ils les changent tous les 2-3 ans. Le coût de la location est de 60000 kip/jour pour une semi automatique et 90000 kip/jour une automatique. Ce qui est très agréable avec lui c’est que comme on laisse son passeport (pas le choix), on ne paie qu’à la fin. Si on décide que finalement on veut rester une journée de plus ou de moins sur la boucle, il n’y a aucun souci. Lors du briefing pour la boucle nous rencontrons Magali, Yo et Nico. Nous sommes tous des longs voyageurs avec nos histoires, nos expériences et notre vécu. Le feeling passe tout de suite et nous décidons de partir ensemble faire la boucle demain.

Jour 1

Le lendemain, nous partons sur la route des sandwichs dans le sac. Notre premier étape doit être la cascade Tad Champee sauf que celle-ci n’est indiquée nulle part. Nous faisons des détours, des arrêts, nous demandons aux locaux qui parfois nous indiquent 3 directions opposées en même temps. Au bout d’un moment, nous tentons de prendre un chemin en terre plein de trous.

Le chemin en terre jusqu’à Tad Champee

Attention, la route est vraiment très mauvaise, n’y allez pas si vous n’êtes pas à l’aise en scooter. Prenez des lunettes de soleil et de quoi vous couvrir la bouche pour vous protéger de la poussière.

La cascade est censée être à 10km tout pile après le début du chemin. Il n’y a aucune indication ni de panneau, comme si les locaux ne voulaient pas qu’on la trouve. On bouffe de la poussière tout le long, on colore toutes nos affaires et nos visages en orange. Au bout d’un long moment, après avoir abandonné l’espoir de trouver quelque chose et fait demi-tour, Yo voit un cours d’eau. Nous nous arrêtons et découvrons la belle cascade qu’est Tad Champee. Après 10km de route en terre en très mauvais état, la baignade fait un bien fou et nous permet de nous laver. Il y a beaucoup de courant mais certaines cuvettes sur les bord permettent de se baigner.

Tad Champee

Nous reprenons les scooters jusqu’à la plantation de café de M. Vieng qui la fait habituellement visiter. Malheureusement il est absent ce jour là, nous buvons un bon café (10000 kip) à la place. C’est une bonne pause sur la route avant de rejoindre Tad Lo (le village où dormir pour la première nuit sur la boucle). Il faut rouler car nous avons perdu un peu de temps en cherchant Tad Champee.

Un pont cassé où passent encore les vélos et scooters, normal.

Peu avant d’arriver à Tad Lo, nous tombons sur un panneau indiquant une cascade: Tad Soung. Nous arrivons un peu tard pour le coucher de soleil mais la vue est imprenable. (Parking 5000kip/scooter).

Nous passons la nuit chez Mama pap. C’est une femme incroyable, accueillante, simple et souriante. Ses dortoirs sont à 25000 kip/lit double. L’ambiance est familiale et les pancakes bananes chocolat du matin sont excellents. Les plats sont copieux et elle fait aussi d’énormes sandwichs à emporter pour le repas du midi.

Nous avons passé une excellente soirée. À Magali, Yo et Nico se sont ajoutés Leslie, Justine et Gabriel. Chacun à son histoire, sa vie et c’est passionnant. On rigole, on parle de voyages mais pas que et ça fait du bien. Nous nous couchons tard et nous levons tôt.

Jour 2

Le lendemain matin après un bon petit-déjeuner, nous roulons jusqu’au village de M. Hook et arrivons 10 min en retard. Ce monsieur d’une trentaine d’année habite dans un village animiste. Nous avons manqué le début de l’explication sur les coutumes des habitants. D’autres touristes nous ont fait un résumé. Il a expliqué qu’il ne fallait pas serrer la main des gens ici sinon ils vous tuent, bonne ambiance! Il ne faut pas non plus les prendre en photo car l’appareil risque de leur voler leur âme.

Nous visitons la plantation de café. M.Hook connaît vraiment tout sur cette plante : les différents type de cafés, les différentes altitudes à laquelle chaque espèce pousse, l’étymologie des variétés et du mot café. Il nous a fait une démonstration des stades de la maturation du café. Celui-ci a différents usage en plus de la boisson: anti-odeur, anti-insecte, cicatrisant (marc de café)… Notre guide nous explique aussi que si l’on avale 20 grains de café après une soirée arrosée, un éthylotest ne détectera pas la quantité d’alcool dans le sang. A ne pas reproduire à la maison 😉

Notre petit groupe visite ensuite son jardin truffé de plantes médicinales. Il finit par parler des pratiques et des croyances dans le village, en voici quelques unes :

  • les femmes doivent accoucher dans la forêt et n’ont pas le droit de revenir au village tant qu’elle n’ont pas arrêté de saigner. Elles ont un cimetière qui leur est propre puisque cette pratique engendre beaucoup de décès.
  • Si une femme meurt en couche, elle est enterrée debout en 3 jours. Un jour on l’enterre jusqu’aux genoux, le lendemain jusqu’à la tête et le dernier jour on recouvre la tête.
  • Le cercueil est construit avant la mort. Il est stocké sous la maison en attendant le décès.
  • Si quelqu’un meurt d’un accident, sa famille doit vivre pendant 5 ans dans la forêt pour protéger le village du mauvais sort.
  • Les enfants commencent à fumer dès l’âge de 3 ans
  • Les enfants peuvent aussi être mariés vers l’âge de 6 ans avec un enfant du même âge.
  • Les hommes sont polygames, lorsqu’ils sont plus vieux ils peuvent choisir eux-même leurs nouvelles femmes.
  • En cas de décès du mari, ses frères se répartissent ses épouses et si le mari n’a pas de frère, alors c’est son père qui les récupère.
  • Les anciens sont persuadés que la terre est plate.
  • Pour eux, avoir la peau blanche signifie que nous ne travaillons pas.
  • Un blanc est forcément un américain, il ne s’imaginent pas que d’autres pays « blancs » existent.
Le cerceuil déjà prêt avant la mort

M. Hook est obligé de mentir pour faire visiter son village car les habitants n’aiment pas les touristes à cause des américains qui les ont bombardés pendant la guerre du Vietnam. Il prétexte donc nous apprendre les techniques d’agriculture afin que nous aussi nous puissions nous mettre à travailler (comme ça on sera bronzé comme eux 😉 ). Les villageois communiquent peu avec l’extérieur et ceux de plus d’une trentaine d’années ne sont jamais allés à l’école, ce qui explique en partie la persistance de ces croyances Nous restons 2h30 avec notre guide puis roulons un peu pour pique-niquer à l’ombre au bord de la route.

Le café de M.Hook

La prochaine étape sera la cascade Tad Hua Khon: entrée et parking gratuit.  Nous garons les scooters au Ps garden. La cascade est très jolie. Il est possible de se baigner et nous ne nous faisons pas prier!

Nous reprenons ensuite la route jusqu’à H.Tina guesthouse. C’est la plus belle portion de la boucle et nous sommes récompensés par un superbe coucher de soleil.

Nous arrivons de nuit à H.Tina. L’accueil est froid mais les chambres sont grandes et propres avec une salle de bain privée et de l’eau chaude. Le repas est correct mais sans plus.

Jour 3

Le lendemain matin, nous faisons la route en sens inverse pour découvrir Jarou Halang. À ce jour c’est la plus belle cascade que nous ayons vu et on a fait l’Islande! Il y a beaucoup de marches pour descendre au pied de la cascade mais cela vaut vraiment le coup. Tout est vert, il y a des parterres de fleurs violettes et un magnifique arc-en-ciel. Nous sommes ensuite descendus encore plus bas pour atteindre une autre cascade très agréable pour se baigner.

Nos scooters nous attendent pour aller voir les cascades de la petite boucle mais une pluie intense s’abat sur nous (oui intense!). Impossible de conduire car on n’y voit plus rien. Arrêt café obligé. Nous savourons un pad thai puis les garçons profitent d’une accalmie pour aller voir une cascade. Nous restons à discuter puis nous rentrons à Paksé.

Le soir, nous choisissons un petit restaurant pour pouvoir discuter et planifier nos retrouvailles en France, peut être même un week-end au ski. Cette boucle aura été l’occasion de rencontrer des personnes incroyables. Un vrai coup de foudre amical avec Yo, Magali, Nico et Leslie. Nous quittons Magali et Yo qui partent aux 4000 îles mais nous restons avec Nico et promettons à Leslie de nous revoir. On a hâte de voir ce que la boucle de Thakhek (notre prochaine destination) nous réserve. 

Le club des cinq
Written by -

1 Comment

  • Leslie 19 décembre 2018 at 16 h 18 min

    Superbes photos (n’hesitez pas à cliquer dessus elles s’affranchissent)! Très beau travail d’équipe. Bon voyage les copains on se revoit en France! 😘

    Reply
  • Please Post Your Comments & Reviews

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Instagram

    Instagram a retourné des données invalides.
    leo. Praesent risus Praesent ipsum non dolor.