Mongolie

7 jours dans le désert de Gobi

7 jours dans le désert de Gobi

Jour 1

Nous avons rendez-vous ce matin à 8h30 avec Doljmaa avec qui je corresponds depuis des mois. Elle dirige l’agence que nous avons choisi pour faire un tour de 7 jours dans le désert de Gobi. Émilie et Alexis, deux français rencontrés la veille nous accompagneront pour ce voyage.

Ulaan Baatar

Nous commençons par aller faire des courses après 1h de bouchons pour sortir d’Oulan-Bator (en mongol: Ulaanbaatar). Nous montons dans un van russe des années 70. Nous roulons quelques heures puis nous nous arrêtons pour manger dans une cafétéria. Nous essayons le thé local composé de lait et de sel. Finalement ça n’est pas si horrible que ça !

Nous continuons à rouler sur des pistes cabossées. Le paysage défile, les chevaux sont en liberté. Pas de doute on est bien en Mongolie ! Nous arrivons à notre premier campement. 5 yourtes le composent. L’une d’elle fait office de cuisine. La propriétaire des lieux nous accueille avec un verre de lait et du fromage. Quelques minutes plus tard, on nous enfile des guêtres d’équitation pour aller faire une heure de promenade à cheval. Nous voilà avec nos deux amis français sur nos 4 chevaux à essayer d’amadouer notre nouveau moyen de transport. Nous faisons l’aller au pas et au retour notre guide Mongol nous fait accélérer et nos montures passent par le trot pour finir au galop. C’est incroyable cette sensation de liberté, être au milieu de nul part sur un cheval au galop !

Nous finissons notre balade puis nous décidons d’escalader la coline proche du camp. Après 30 min de montée, nous arrivons au sommet où un panorama époustouflant s’offre à nous. Nous restons une dizaine de minutes et c’est reparti pour la descente puisqu’on nous attend pour le dîner. Nous mangeons dans nos tentes un peu à l’écart des autres et nous sommes un peu déçus. Lorsque le propriétaire entre dans notre yourte pour nous refaire du feu nous cherchons à interagir avec lui. Nous avons envie de mieux le connaître et de connaître sa culture. Il nous explique que c’est son anniversaire et que nous allons tous partager un verre de vodka ensemble.

Il nous invite dans une yourte et après lui avoir chanté bon anniversaire avec des allemands, singapouriens et français nous partageons une bouteille de vodka. Il nous explique qu’il est heureux d’avoir autant de monde pour son anniversaire, que les hivers sont longs ici et qu’avoir des touristes leur permet de voir du monde, que l’été passe très vite grâce à eux.

Il propose ensuite de faire un feu dehors. Les garçons partent l’aider à rassembler du bois et nous restons avec le reste du groupe à jouer aux osselets. Nous les rejoignons ensuite dehors sous le plus beau ciel étoilé que je n’ ai jamais vu. Nous chantons chacun une chanson de notre pays tout en se tenant par les épaules. C’est un moment très émouvant pour nous tous. Le chef du camp nous dit que nous sommes tous les mêmes: nous avons tous une tête, deux bras, deux jambes et ses paroles nous font du bien. Nous réalisons que nous lui apportons beaucoup de joie. Nous finirons par aller nous coucher avec des étoiles plein la tête.

Written by -

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.
consequat. libero suscipit Donec eget elit. Aenean quis