Nouvelle-Zélande

La péninsule de Banks

Nous quittons Christchurch de bonne heure ce matin pour rejoindre la ville d’Akaroa qui se situe sur la péninsule de Banks. Dès la sortie de la ville, de grandes étendues s’offrent à nous. le soleil est au rendez-vous et nous ne tardons pas à faire des pauses sur le bord de la route pour immortaliser ces paysages grandioses.

Nous arrivons à Akaroa pour le déjeuner et achetons quelques sandwichs dans un café local. Ici tout le monde se connaît. Nous entendons des « comment ça va Paul? », « Comment vont tes enfants Marie? » à tire larigot. Une grande pelouse nous sert de table et de bancs pour avaler notre repas avant de partir explorer la ville.

Une petite église attire d’abord notre attention puis nous longeons la côte à pied pour rejoindre le phare de la ville. Des drapeaux français fleurissent un peu partout aux abords des maisons ou des échoppes. Celles-ci ont d’ailleurs des noms bien français comme « Chez la mer ». En effet, cette petite partie du pays a été française quelques temps avant d’être reprise par les anglais.

Tout le monde remonte dans la voiture et les Moeraki boulders sont notre prochaine destination. Nous arrivons tard et c’est tant mieux car il n’y a personne sur la plage. Les boulders sont des sortes de gros cailloux ronds sur la plage d’origine inconnue. À marée basse c’est encore mieux ! Essayez de calculer votre venue en fonction des marées. Comme nous étions sur le site après 19h30 tout était fermé et nous n’avons rien payé mais nous avons vu que l’entrée était apparemment à 2$ par personne en journée. À vous de voir…

Nous terminons la route de nuit jusqu’à Dunedin où nous dormons dans un Airbnb. Vers 22h, nous sommes encore à table quand la fille du propriétaire arrive. Elle est vietnamienne et vit depuis 5 ans en Nouvelle-Zélande. Elle fait des études de kinésithérapie et est très curieuse de connaître le système scolaire français. Elle nous apprend plein de choses sur l’éducation dans le pays. Par exemple, pour ses cours d’histoire ici on n’apprend pas par cœur ce que dit le professeur. On choisit une période de l’histoire qui nous intéresse et on fait des recherches dessus. Elle semble adorer ce fonctionnement et son nouveau pays. Nous l’abandonnons un peu à regret car nous tombons de fatigue.

Demain, direction la péninsule d’Otago après avoir exploré la ville !

Written by -

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.
risus Nullam pulvinar libero. leo sit quis felis et,