Russie

L’île d’Olkhon sur le plus grand lac du monde

L’île d’Olkhon sur le plus grand lac du monde

Prochaine escale : Novossibirsk. Nous avons besoin de faire une pause et cette ville semble un bon point de chute pour se reposer. Peu de choses à voir à part une petite chapelle, une église et un musée sur un célèbre peintre impressionniste russe. Nous décidons de nous tourner vers le tout petit musée de l’Urss de la ville où l’on peut tout toucher, plutôt original pour un musée !

Après une journée et une nuit à Novossibirsk, nous reprenons le train pour 32h de trajet. Arrivés à Irkoutsk, nous rejoignons le « central market » où nous devrions pouvoir trouver un bus pour Olkhon. 20 minutes de tramway plus tard, nous ne trouvons que ce qui semble être un bus privé. Il nous donne le prix : 1000 roubles par personne l’aller ! Le prix nous semble trop élevé par rapport à ce qui est noté dans mon guide. Nous refusons et partons à la gare routière chercher une meilleure offre. Là-bas, le prix est le même… Nous abdiquons et réservons en même temps le retour. Nous nous retrouvons dans un hall de gare à devoir attendre 3h que notre bus arrive.

À 13h, on part avec un minibus plein à craquer et les bagages dans l’allée. Il y a un couple d’espagnols et un de chinois, les autres sont russes. Le chauffeur conduit vite mais bien. Au bout de deux heures, nous faisons une halte au milieu de nul part dans un café. Pause de 25 minutes obligatoire, tout le monde descend ! 2 autres heures plus tard, nous arrivons au terminal du ferry. Par chance, il arrive 5 minutes après nous et nous pouvons tous monter. La traversée dure un quart d’heure. De l’autre côté, plus de route, seulement une piste en terre pleine de bosses et de nids de poule. Les 2 dernières heures ont été éprouvantes. Tout vibre dans le bus, nous sautons au plafond, les bagages se déplacent gaiement dans l’allée. Enfin, nous découvrons un petit village de maisons en bois sans aucun noms de rues. Génial ! Comment va-t-on trouver notre guesthouse ? En plus la nuit commence à tomber. Nous montrons l’adresse au chauffeur et il décide de nous aider en nous déposant non loin de là! Alléluia !

Le village de Khujir

Après avoir plusieurs fois demandé notre chemin en montrant l’adresse en russe à toutes les personnes que l’on croise, nous arrivons devant la maison. Le portail est fermé. Il fait froid et presque nuit. J’aperçois le voisin dans son jardin et tente de lui expliquer notre problème. Mais pourquoi personne ne parle anglais dans ce pays !? Super sympa, il appelle ses voisins qui apparemment ne nous attendaient pas. Impossible de se comprendre même avec google translate. On est fatigué, les toilettes et la douche sont dehors et il fait froid. Tant pis pour la douche, on verra demain !

Le lendemain matin, nous partons explorer l’île. L’immanquable à Khoujir (ville où nous sommes) c’est le rocher du Shaman. Il s’agit en fait d’une avancée sur le lac plutôt photogénique. Devant celle-ci des poteaux en bois ornés de rubans donnent la dimension spirituelle au lieu. J’achète un ruban et le noue comme des milliers d’autres autour d’un des piliers. Pas un bruit, seulement le vent qui fait onduler les rubans colorés. Le temps est au beau fixe et le lac en toile de fond magnifie le moment. Nous restons un moment à photographier, filmer et juste profiter du lieu.

Il est 13h. Nous n’avons pas encore mangé et tentons une adresse du guide, Nikita. Apparement tout le monde sur l’île dort et mange là-bas (sauf nous!). Le restaurant s’appelle le Bistrot français. Voyons voir ça ! Le repas sera composé d’une soupe de brocolis, de raviolis à la pomme de terre ou à la viande et d’une bonne part de gâteau au chocolat, sans oublier un expresso, un vrai et le seul depuis le début du voyage.

Balade le long de la plage

Notre après-midi commence par une balade sur la plage. Nous finissons par un sentier forestier qui nous ramène au village. Nous retournons manger chez Nikita pour le dîner. Le soir, il n’y a qu’un buffet. Pas mauvais mais sans grand intérêt. Demain, nous reprendrons le bus en sens inverse pour retrouver notre cher et tendre transsibérien !

Written by -

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.
massa Donec non consectetur elit. leo. velit, quis Nullam ut accumsan