Bilan pays, Laos

Bilan de 21 jours au Laos

Le bilan du Laos en chiffres et émojis :

  • 7 bus dont 2 bus de nuit 🚌
  • 4 barques à moteur 🚣‍♀️
  • 8 jours de scooters 🛵
  • 6$ de corruption pour passer la frontière Cambodge-Laos 💰
  • 5 magnifiques couchers de soleil 🌅
  • 11 h de bus pour faire 300 km 😱
  • 5 kg de sticky rice par personne 🍚
  • 11 cascades vues 💦
  • 4 nouveaux amis 👫👫

Nombre de villes visitées : 6

Repas (spécificités) : sticky rice, lok lak , fried rice, mango sticky rice

Nombre de pots de Nutella achetés : 0 mais on a mangé 4 crêpes au Nutella

Nombre de vrais cafés : 3 (merci Luang Prabang!)

Notre lieu préféré : Luang Prabang

Notre plat préféré : crêpes avocat-kiri-bacon-oignons-tomates et ouais !

Notre plus belle rencontre locale : Mama Pap

Nos plus belles rencontres de potes : Nico, Yo, Magali et Leslie

Ce qu’on a aimé :

  • Le faible coût de la vie
  • Les paysages variés et bien différents de ceux vus avant
  • Le peu de touristes
  • Le choix de nourriture et les cafés de Luang Prabang
  • Les cascades du pays
  • Les boucles en scooter qui nous ont donné un sentiment de liberté incomparable

Ce qu’on a moins aimé :

  • Les routes et les transports : les routes ont plus de trous que de bitume et le temps annoncé lors d’un trajet est obligatoirement à doubler sans compter les conditions de transports avec des bagages partout, sur nous, et sous les jambes, absence de confort totale.
  • Nous avons été déçus par le manque d’accueil des laotiens et le manque d’intérêt pour le client.
  • La qualité des logements laisse à désirer : on a eu une fois un trou dans une baignoire et on prenait le jus lorsqu’on ouvrait l’eau dans la douche (Claude François bonjour!). Il y a rarement de l’eau chaude et souvent des petites bêtes.
  • L’obligation de se baigner habillée pour les filles mais on ne peut pas leur reprocher car c’est dans leur culture de se baigner ainsi. Les laotiens considèrent que se baigner en maillot de bain c’est comme se baigner nu.
  • Le coût exorbitant des activités par rapport au coût de la vie.

Ce qui nous as surpris :

  • L’impression de « paresse » des laotiens, toujours dans leur hamac et ne se levant parfois pas de leur chaise pour accueillir des touristes dans leur restaurant ou leur hôtel.
  • Le goût et la texture du sticky rice : une belle découverte gustative.
  • Le nombre de français installés au Laos.
  • Les chats avec la queue coupée ou cassée pour « porter bonheur » ou marquer la propriété on ne sait toujours pas.
Written by -

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.
commodo ut ut in efficitur. leo. accumsan